Mutex : produits d'épargne, de prévoyance et de retraite – MUTEX

RSS Lexique | Accessibilité | Nous contacter

Epargne, prévoyance, retraite,
des solutions adaptées à tous les besoins


Accueil > Actualités > Revue des marchés financiers > En marche (doucement) vers les 4 500 points…

Menu de la rubrique en cours

Actualités


Revue des marchés financiers

En marche (doucement) vers les 4 500 points…

[Revue des marchés financiers du 9 au 12 mai 2017] L’élection d’Emmanuel Macron, au poste de président de la République française, avait déjà été anticipée par les opérateurs boursiers. Le Cac 40 a marqué une pause...

Le Cac 40 reprend son souffle

La victoire d’Emmanuel Macron, le 7 mai, a permis à l’indice boursier parisien d’atteindre des sommets dès le lendemain. Puis, ce fut le temps du retour à la réalité… L’indice boursier parisien a clôturé à 5 405 points vendredi, enregistrant un petit repli de 0,5 %. Même si le risque populiste s’est définitivement éloigné pour la présidentielle, il ressurgit toutefois pour les élections législatives françaises qui pourraient se solder par une cohabitation.

 

Tempête politique outre-Atlantique

Aux États-Unis, c’est surtout le limogeage de James Comey, patron du FBI, qui inquiète. Le président américain ayant même menacé celui qui enquêtait notamment sur les liens entre l’équipe de sa campagne présidentielle et la Russie. Cet événement a déclenché une tempête politique outre-Atlantique ; les démocrates accusent la Maison-Blanche d’affaiblir l’enquête du FBI. Autant de raisons de craindre pour la mise en place de la politique économique décidée par le président américain.

 

Les opérateurs boursiers étaient également préoccupés par l’évolution de la consommation américaine, moteur de l’économie. Ils ont été déçus par les chiffres annoncés vendredi : les ventes de détail ayant moins grimpé que prévu en avril. Les prix à la consommation ont, eux, augmenté. Le moral des ménages américains s’est vu amélioré en mai.

 

Prudence outre-Manche

La Banque centrale d’Angleterre a maintenu son taux directeur à 0,25 %. Ses taux pourront néanmoins augmenter prochainement si la Première ministre, Theresa May, parvient à négocier un Brexit en douceur.

Une mesure prudente, compte tenu des chiffres publiés. La production industrielle a en effet reculé en mars (-0,5 %) après s’être déjà repliée le mois antérieur (-0,8 %). Sur un an, la production affiche une hausse de 1,4 % (contre +2,1 % attendu). En parallèle, la production manufacturière a reculé plus que prévu en mars…

 

La France espère

Toujours au chapitre macroéconomique en Europe, la production industrielle a régressé en mars, après avoir reculé le mois précédent. Elle progresse cependant de 1,9 % sur un an.

En Allemagne, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,6 % au premier trimestre 2017. Les prix à la consommation allemands sont stables en avril. Leur évolution reste toutefois conforme aux attentes, puisqu’ils affichent une hausse de 2 % sur un an.

En France, les publications des résultats des entreprises qui se sont poursuivies révèlent l’expression de nouvelles satisfactions tant du secteur bancaire (Crédit Agricole) que de Vivendi et Havas. D’ailleurs, de grands espoirs demeurent du côté des entreprises : si elles ont fait progresser leur rentabilité dernièrement, elles pourraient être encore mieux soutenues par la baisse de l’impôt sur les sociétés (à 25 %) prévue par le nouveau président.

 

 [Achevé d’être rédigé le 12 mai 2017]

Article publié le : 15/05/2017


Informations complémentaires


Haut de page


Plan du site | Extranet mutexetvous | Mentions légales | Ce site est notamment dédié à la promotion des produits Mutex | Assureur(s) des garanties