Mutex : produits d'épargne, de prévoyance et de retraite – MUTEX

RSS Lexique | Accessibilité | Nous contacter

Epargne, prévoyance, retraite,
des solutions adaptées à tous les besoins


Accueil > Actualités > Revue des marchés financiers > Inquiétudes en zone euro, enthousiasme outre-Atlantique

Menu de la rubrique en cours

Actualités


Revue des marchés financiers

Inquiétudes en zone euro, enthousiasme outre-Atlantique

[Revue des marchés financiers du 6 au 10 février 2017] Alors que Wall Street continue à enregistrer des records, galvanisé par les propos du président Trump, les investisseurs européens restent perplexes à l’approche des élections présidentielles en France. La politique dominerait-elle désormais les marchés ?

Trump dope de nouveau les Bourses américaines

Inquiétudes en zone euro, enthousiasme outre-Atlantique

Alors que les marchés étaient plutôt perplexes, les propos exubérants de Donald Trump ont su de nouveau galvaniser les investisseurs. Le président américain a en effet annoncé que d’ici deux à trois semaines il ferait des « annonces phénoménales » en matière de fiscalité. En parallèle, celui-ci a confirmé qu’un plan sur les infrastructures concernant les transports et plus particulièrement les aéroports était en préparation. Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a appuyé ses propos en indiquant qu’il s’agirait de la plus importante réforme fiscale depuis Reagan. Les marchés ont aussitôt bondi… jusqu’à Tokyo où ils ont pris 2,5 % vendredi.

 

Indicateurs décevants, mais publications d’entreprises rassurantes

La mauvaise nouvelle concernant la chute de l’indice du sentiment des consommateurs a un peu ralenti la remontée des indices boursiers. Il faut dire que l’indice mesuré par l’université du Michigan a chuté de 3 points ce mois-ci (estimé à 95,7 contre 98,5 de consensus) en janvier.
En zone euro, les chiffres n’ont rien d’encourageant pour les investisseurs. En Allemagne, la production industrielle a reculé de 3 % en décembre, alors que le consensus tablait sur une hausse. Même constat en France où la production industrielle a chuté de 0,9 % sur cette période.
Mais l’actualité de la semaine était surtout occupée, de chaque côté de l’Atlantique, par les publications des entreprises. À Paris, les ténors du Cac 40 ont plutôt rassuré, comme Arcelor Mittal qui a annoncé un excédent brut d’exploitation supérieur aux prévisions. BNP Paribas, Nexans, L’Oréal… ont déçu. Ce dernier, malgré un chiffre d’affaires record, affiche des performances en deçà des attentes. Mais les relèvements de dividendes annoncés ont permis d’adoucir largement ces déceptions !
 

La politique influence les marchés

Chute des cours du pétrole, Brexit, retour des tensions avec la Grèce, politiques promouvant le protectionnisme… le marché parisien est anxieux et le montre. En France, les élections présidentielles inquiètent particulièrement les boursiers. La montée du populisme fait craindre, en risque concomitant, la désintégration de la zone euro. Ce scénario fait augmenter l’écart de taux entre les emprunts à dix ans français et allemands sur le marché obligataire.
Le Cac 40, qui a commencé la semaine en repli, l’a clôturée stable à 4 828 points, et le Dow Jones est grimpé à 20 270 points. La progression des marchés américains n’a pas réussi à convaincre les valeurs de l’Euro Stoxx 50 de suivre l’exemple : celui-ci s’est replié à 3 272 points.

 
[Achevé d’être rédigé le 10 février 2017]

Article publié le : 14/02/2017


Informations complémentaires


Haut de page


Plan du site | Extranet mutexetvous | Mentions légales | Ce site est notamment dédié à la promotion des produits Mutex | Assureur(s) des garanties